• Leader en Elle

Leadership & Diversité - Acte III

Pour celles qui pensent que nous n'avons pas des modèles de réussite en France, nous espérons que cette lecture des réussites afro-descendantes de France sera une source d'inspiration pour réveiller le leader qui sommeille en Vous.

Alors nous disons Oui aux visages féminins du ‪‎YesWeCan "Made in France"

Sonia Rolland

Son parcours :  Elle est née en 1981, au Rwanda, d’une mère rwandaise et d’un père français. Elle passe sa petite enfance au Rwanda. En 1994, elle fuit le génocide et elle part vivre en Bourgogne. En 1999, elle est élue Miss Bourgogne avant d'être Miss France 2000. Elle devient la première Miss France d’origine africaine.

Après Miss France, elle s’essaie au mannequinat et à la comédie. En 2001, elle fonde une association pour venir en aide aux orphelins du génocide rwandais, Maisha Africa. En 2002, elle joue le rôle de Léa Parker dans la série télévisée du même nom. En 2014, elle réalise deux documentaires pour la télévision, Rwanda, du chaos au miracle et Homosexualité, du rejet au refuge. Elle est aussi ambassadrice pour la marque de cosmétiques Mixa.


Pourquoi elle nous inspire ? Sonia Rolland est pionnière dans tous les domaines où elle a réussi. Première Miss France d’origine africaine. Premier rôle féminin d’origine africaine dans une série télévisée française, Léa Parker. Première égérie d’origine africaine pour une marque de cosmétique, Mixa. Elle fait partie de ces personnes qui ouvrent la voie pour les autres. Dans tous ses métiers, Sonia Rolland a toujours assumé fièrement sa double culture : elle embrasse pleinement la France et son Rwanda natal qu’elle n’oublie pas. En plus d’être belle de l’extérieur, Sonia Rolland est belle de l’intérieur. Elle utilise sa notoriété pour défendre les causes qui lui tiennent à cœur : le génocide rwandais, le manque de diversité à la télévision et au cinéma, le racisme ou encore l’homosexualité. Des années Miss France à aujourd’hui, Sonia Rolland nous montre que pour être belle, il faut aussi avoir la beauté du cœur.


Rama Yade

Son parcours :  Elle est née en 1976 à Dakar. En 1987, elle quitte le Sénégal pour la France et elle grandit à Colombes. En 1997, elle est naturalisée française. En 2000, elle sort diplômée de Sciences Po Paris. En 2002, elle devient administratrice au Sénat. A partir de 2005, elle prend une place active dans les instances de gouvernance de l’UMP. En 2007, elle est nommée secrétaire d’Etat sous la présidence de Nicolas Sarkozy. Elle occupe successivement le portefeuille des affaires étrangères et des droits de l’homme, puis celui des sports et de la jeunesse. En 2010, elle quitte le gouvernement et l’UMP suite à des désaccords. Elle rejoint le parti centriste de Jean-Louis Borloo et elle retrouve son poste d’administratrice au Sénat.


Pourquoi elle nous inspire ? Rama Yade a connu une ascension fulgurante dans la politique française. Elle fait partie de la nouvelle génération, celle qui prendra la relève de la classe dirigeante actuelle. Elle est la première ministre française d’origine subsaharienne. Rama Yade est une femme politique qui n’a pas peur d’exprimer ses convictions, même si elles sont à contre courant avec celles de sa hiérarchie ou celles de sa famille politique. Elle a pris des risques en assumant publiquement des opinions qui étaient différentes. Ses positions lui ont même valu des critiques et des limogeages mais elle est restée fidèle à ses convictions. Jeune, brillante, charismatique et éloquente, Rama Yada ne laisse pas indifférente et la politique française devra désormais composer avec elle et ses ambitions.


Aida Touihri

Son parcours :  Elle est journaliste pour la télévision et la radio. Elle est née en France, en 1977, dans une famille d’origine tunisienne. Elle arrive dans le monde journalistique par hasard. En effet, sa vocation naît lors de la coupe du monde de football 1998. Elle fait ses débuts journalistiques dans le quotidien Le Progrès. Puis elle devient reporter pour la radio et le magazine Jeune Afrique. A partir de 2005, elle confirme sa notoriété, elle rejoint la chaîne télévisée M6. Elle y présente le journal télévisé et le magazine d’actualité 66 minutes. En 2012, elle quitte M6 pour France 2, où elle présente l’émission Grand Public. En 2015, elle quitte France 2 pour Direct 8, où elle co-anime le talk show d’information, le Grand 8. Parallèlement à ses activités à la télévision, elle anime aussi des émissions à la radio.


Pourquoi elle nous inspire ? Aida Touihri est l’une des journalistes les plus populaires de la télévision et de la radio. D’origine modeste, rien ne la prédestinait au métier de journaliste: elle a travaillé dur pour financer ses études de journalisme. Aujourd’hui, elle a réussi à devenir une journaliste connue et reconnue. Aida Touihri ne se contente pas de son succès, elle le partage avec les autres. Elle a aidé des jeunes issus de quartiers défavorisés à préparer les concours d’entrée aux écoles de journalismes. En 2009, elle devient la marraine de la première promotion de la « classe prépa diversité », fruit d’un partenariat entre l’ESJ Lille et le Bondy Blog. Le parcours de Aida Touihri est une belle leçon de persévérance et de partage.


Kareen Giouck

Son parcours : Kareen Guiock est originaire des Antilles. Elle commence sa carrière journalistique dans les « coulisses ». En 2007, elle anime l’émission de radio libre, Laisse parler les gens, sur la radio communautaire Tropique FM. Cette émission rend Kareen Guiock très populaire auprès du public afro- antillais de métropole. En 2010, elle quitte la radio pour la télévision et elle élargit son audience par la même occasion. En effet, elle est recrutée par M6 pour présenter l’émission Turbo. En 2012, elle est promue : M6 la choisit comme présentatrice du journal télévisé de midi. Depuis, elle illumine nos écrans du lundi au vendredi à midi.


Pourquoi elle nous inspire ? Kareen Guiock, c’est d’abord une signature : de la radio à la télévision, elle marque les esprits avec sa voix et son sourire toujours chaleureux. Sa carrière est à l’image de M6, la petite chaîne qui monte : elle a gravit les échelons petit à petit avant de devenir une des journalistes clés de M6. Surtout, Kareen Guiock a su prendre des risques dans sa carrière : elle a quitté une émission de radio très populaire dans la communauté afro-antillaise pour présenter une émission télévisée 100% masculine. Ce n’est pas n’importe quelle femme qui accepterait de présenter une émission de voitures qui s’adresse à un public exclusivement masculin. Kareen Guiock a pris ce risque et ce risque a payé : la voilà aujourd’hui présentatrice du journal télévisée sur l’une des chaînes les plus regardées de France. Le parcours de Kareen Guiock nous apprend qu’il faut savoir sortir de sa zone de confort, oser et prendre des risques dans la vie !


0 vue
Leader en Elle

Un réseau d'expert(e)s engagé(e)s pour la promotion de l’Excellence et du Leadership des femmes issues de la diversité

Email: leadereenelle@gmail.com

Association Loi 1901: 840 836 969

© 2019 by Leader en Elle |  Terms of Use  |   Privacy Policy