Leader en Elle

Un réseau d'expert(e)s engagé(e)s pour la promotion de l’Excellence et du Leadership des femmes issues de la diversité

Email: leadereenelle@gmail.com

Association Loi 1901: 840 836 969

© 2019 by Leader en Elle |  Terms of Use  |   Privacy Policy

  • Leader-en-Elle

Je suis entrepreneur et Leader : 5 astuces pour accroître son business !

L'art du leadership et de l'entreprenariat en 5 leçons

Entrepreneuriat et Leadership

Entreprendre et manager !


On peut souvent penser qu’un entrepreneur est aussi manager ! Mais combien de fois, en entreprise ou en start- up, cette maxime ne s'est pas vérifiée!

On peut avoir l’idée du siècle, monter son entreprise, capter un premier marché, des clients, mais buter totalement sur la phase de croissance ! Passer d’une équipe de 4 à 10 personnes à une entreprise de 50 à 100 collaborateurs, est synonyme d'angoisse pour la plupart des entrepreneurs. Comment s’assurer que la vision de notre entreprise sera suivie et répliquée par une équipe plus grande que nous gérons moins en direct et plus à distance ? Comment garder le contrôle de notre bateau ?


L'homme ne progresse pas de l'erreur vers la vérité, mais de vérités en vérités, d'une vérité moindre à une vérité plus grande - SWAMI VIVEKANAND

.Je vous propose un petit pense-bête à épingler et à avoir à portée de main : les 5 astuces à cultiver pour y arriver consciencieusement (merci à Susan Drumm).


1. Avoir une politique de recrutement de qualité

N’hésitez pas à adhérer à des groupes Meetup pour échanger avec des pairs sur leur méthodologie de recrutement. Un autre moyen reste aussi d’identifier les entreprises qu’on admire.

Conseil : Lire les classements des entreprises où il fait bon de travailler si on n’a pas d'idées. En résumé, avoir des employés heureux signifie un turn-over peu élevé : c’est la clé du succès car non seulement ils restent, engagés, mais sont aussi des ambassadeurs à l’extérieur de votre entreprise.


2. Faire des retours d’expérience

Une équipe a besoin d’être guidée et bien managée. Etant le capitaine du bateau, vous devez vous assurer que l’ensemble des directions a été parfaitement compris... au risque de voir le bateau chavirer.

Il ne faut pas attendre le dernier moment. Instaurer, si ce n’est pas déjà le cas, une politique régulière de retours auprès des collaborateurs (3/6 mois). Cela permet de s’assurer la bonne compréhension des objectifs partagés et d’ajuster au plus tôt des cas d’incompréhension.

Conseil : Ne pas hésiter de prendre exemple sur son expérience personnelle. Le vécu donne plus d’écho à une suggestion tout en créant des liens avec son équipe.


3. Savoir collaborer

Etre responsable d’une équipe aujourd’hui peut souvent être synonyme de boite mail saturée. Autonomisez votre équipe et définissez des créneaux dédiés à l'équipe afin de les accompagner dans leur tâche. Ainsi, cette tache doit être clairement définie dès l’arrivée de tout nouvel collaborateur.

Conseil : Dans la précision des objectifs, n’hésitez surtout pas à préciser les taches sur lesquelles vous attendez de l'autonomie de la part de votre collaborateur ! Cela vous fera des mails en moins à lire ;)


4. Partager la vision

Pour inciter l’engagement des employés, il faut régulièrement échanger sur la vision attendue à terme de notre entreprise. Quelle culture d’entreprise recommandons-nous ? Quelle vision du business avons-nous à 1-3-5 ans ? En quoi le travail du collaborateur permet-il de remplir ces objectifs stratégiques ? Un employé impliqué dans une vision stratégique est un collobarateur embarqué dans la direction que nous souhaitons donner à notre business.


5. Savoir déléguer

L’art de la délégation est la qualité première à avoir d’un Leader. Savoir déléguer c’est avoir confiance en ses collaborateurs pour la bonne réalisation des missions et c’est surtout un gain de temps et d’énergie GIGANTESQUE sur le long terme ! On peut enfin se concentrer sur la vision stratégique et business

Il peut sembler plus simple de le faire soi-même sous prétexte que faire monter un collaborateur en compétence sur le sujet prendrait plus de temps mais en réalité, l'amoncellement de petites obligations non stratégiques est un frein à l’atteinte globale des objectifs fixés sur le long terme.


Cette liste non exhaustive n’a pas pour objectif d’être une vérité en soi mais reste totalement applicable dans ma vie d’intrapreneur du quotidien. Plus d’informations accessibles ici.